Rechercher dans ce blog

Accueil

mardi 11 juin 2019

Les recettes gourmandes des habitants des péniches

Hé oui, les habitants du fleuve sont gourmands et bons vivants!
Alors voici quelques recettes à partager!

Le gatokitu par Frédéric (bateau l'Oiseau Bleu)
Ingrédients :  

200 g de farine, 500 g de miel, 2 oranges, un gros morceau de gingembre, 1 peu de cannelle, 200g de poudre d'amandes, 100 g de raisins sec , 5cl rhum, un peu d'eau
Préparation :

Faire confire les oranges coupée en lamelles avec leur peau dans le mélange d'eau et de sucre-miel-canelle-gingembre. Pour cela, porter d'abord à ébullition le mélange et ajouter ensuite les tranches d'oranges dans le sirop frémissant. Au bout de 15 minutes, stopper la cuisson et laisser refroidir dans le sirop
Ajouter la farine, les raisins secs, la poudre d'amande et le rhum.  Bien mélanger le tout et verser dans un moule à cake. Recouvrir de papier sulfurisé et poser le moule dans un peu d'eau sur la plaque de cuisson (sorte de bain-marie)
Mettre au four 1h30 à 180 degrés 

La tartinade de cresson par Geneviève (bateau Balthazar) 
Ingrédients: 
une botte de cresson; 70g de poudre d'amandes; 70g de parmesan râpé; 1 gousse d'ail; une cuillère d'huile d'olive 
Préparation :
Mixez tout ensemble ou passez au blender et tartinez !

La quiche lorraine par Jeff (bateau Héry) 
Ingrédients:  
1 rouleau de pâte feuilletée; 3 œufs entiers; 30 cl de crème fraîche; 25 cl de lait; 300 grammes de lardons fumés; 150 grammes de fromage (emmental ou comté selon goût) râpé; poivre; muscade 
Préparation :
Préchauffer le four à 200 - 250°C pendant 10 minutes
Étalez la pâte feuilletée dans un moule à tarte. Piquez un peu partout la pâte avec une fourchette afin d’éviter qu'elle  ne gonfle. Mettre le tout dans le four pendant 5 minutes, le temps que la pâte dore très légèrement. 
Sortez la pâte et laissez la reposer pendant que vous préparez l’appareil. 
Faites cuire les lardons à la poêle à feu vif. En fin de cuisson égouttez les avec une passoire afin de faire partir la graisse.
Dans un saladier, mélangez au fouet les oeufs avec la crème fraîche. Rajoutez progressivement le lait tout en continuant à mélanger avec le fouet. 
Ajoutez le poivre, la muscade puis incorporez les lardons. Versez l’appareil sur la pâte. Saupoudrez avec l’emmental. 
Enfournez durant 18 à 22 minutes à 200 - 250°C

Le taboulé à la Simonne par Jean  (bateau "la Simonne")
Ingrédients: 
Graine de couscous grain moyen : 400g; un ananas; 2 oranges non traitées; 2 citrons; 1 bonne poignée de fruits secs (raisins de Corinthe, noix de cajou, amande, noisettes...); 2 endives; gingembre frais râpé; 2 cuillères à soupe de miel; huile d'olive; vinaigre balsamique; sel poivre. 
Préparation :
1- la graine de coucous : 
La mettre dans un plat creux, recouvrir d'eau chaude 2 cm au dessus; laisser gonfler 10mn; laisser refroidir en émiettant la graine
2- les ingrédients :
- couper en dés de 1 à 2 cm les tranches d'ananas frais (environ 4/5 tranches); idem pour les oranges et râper la peau pour récupérer le zeste; idem pour les citrons, râper le morceau de gingembre frais
- couper très fin les endives
- écraser grossièrement les fruits secs
3- la sauce vinaigrette :
Dans un bol mélanger 1 à 2 cuillères à soupe de miel; 4 cuillères à soupe de vinaigre balsamique ; 5 à 6 cuillères à soupe d'huile d'olive; sel et poivre
4- mélanger les ingrédients et la sauce vinaigrette avec la graine et mettre au frais avant de déguster! 

La tarte au fenouil par Julie et Ronan (bateau Troubadour)


Ingrédients: 
Une pâte feuilletée; 600gr de fenouil; 125gr de bleu d'Auvergne; un bouillon de légume; 100g de gruyère ou emmenthal râpé; sel et poivre
Préparation :
Préchauffer le four à 180° 
Laver les fenouils, les couper en dés et les faire revenir dans une poële avec un peu de matière grasse.
Ajouter petit à petit le bouillon de légumes jsuq'à ce que les fenouils deviennent fondants 
Étaler la pâte dans un moule à tarte et replier les bords 
Verser les fenouils sur la pâte, émietter le bleu d'auvergne à la fourchette pour le parsemer sur le fenouil
Recouvrir d'emmenthal, saler et poivrer
Enfourner environ 20 minutes




samedi 13 avril 2019

le Pardon des Mariniers une tradition joyeuse!

Le Pardon des Mariniers, cette année, ce sera le dimanche 19 Mai à Lyon-Confluence.
Une fête qui rassemble tous les gens du fleuve, mariniers bien sûr, mais aussi associations proches du fleuve. 
Le Collectif les Péniches de Lyon y tiendra un stand, comme les années précédentes. 
Un monde fou venu des quatre coins de la France et d'ailleurs ! Toute la journée des animations terrestres pour les petits et les grands: kermesse pour les enfants (nœuds marins, pêche à la ligne, jeux traditionnels en bois); messe et visites commentées dans le Bateau-Chapelle « le Lien » (une exclusivité lyonnaise); démonstrations d’attelage par les chiens terre neuve et de sauvetage des jeux, joutes, bateaux pavoisés, concerts, défilé, ballades en bateau, essais gratuits de tous les ONNI (objets naviguant non identifiés!)...
Bref, tout pour découvrir les métiers de la navigation, du pilotage, du sauvetage. Une occasion d'une rencontre unique entre «gens d’à terre» et «gens d’à bord».

Petit retour historique sur le Pardon des Mariniers
Créé en 1958 par l'abbé Gousset, le Pardon national de la batellerie est une manifestation se déroulant traditionnellement, chaque année dans de nombreuses villes de France arrosées par un fleuve. La première édition eut lieu à Conflans Ste Honorine, capitale de la batellerie française. Son originalité tient dans sa nature commémorative à la fois civile et religieuse. Ses buts sont d'honorer le souvenir des anciens combattants de la batellerie morts pour la France et créer une manifestation en l'honneur de la communauté marinière souvent dispersée qui trouve ainsi une occasion de se réunir.

Le Collectif les Péniches de Lyon vous y donne rendez-vous!
 


dimanche 24 février 2019

Le blog "penicheslyon" passe sous la marque du Collectif les Péniches de Lyon

Depuis 2 ans déjà, les quatre associations de bateaux stationnaires à Lyon (ALUVE, ARAHF, AFHSA et TONTONS FLOTTEURS) se sont regroupées pour former le Collectif les Péniches de Lyon.

Le Collectif représente aujourd'hui 115 péniches stationnaires amarrées sur le Rhône et la Saône à Lyon.
À ce jour, nous avons 322 coupons déclarant leur soutien au Collectif.
Un document d'information a été édité qui reprend les grands principes du Collectif.


Reconnu comme interlocuteur privilégié par nos concédants (VNF principalement depuis ce début d'année 2019), le Collectif les Péniches de Lyon passe à la vitesse supérieure cette année, avec une organisation officielle sous la forme d'un Comité d'Animation et une Co-Présidence. 

La participation active à des évènements va s'intensifier :
- le Pardon des Mariniers,


le Coup de Balai dans l'eau lors du Clean'up Day,



- le soutien au projet "Port de l'Occident" 

Des commissions ad'hoc ont été créées et la lettre d'information "au fil de l'eau" va poursuivre sa diffusion.
Pour la demander: collectifpenicheslyon@gmail.com


L'ARAHF est heureuse d'offrir ce blog, qui bénéficie d'un historique de 13 années et une audience sans cesse grandissante, au Collectif les Péniches de Lyon.

lundi 5 novembre 2018

Mais combien ça coûte de vivre sur une péniche?

Quand vous avez un nouveau visiteur sur votre péniche, il vous pose généralement 3 questions:
- en ouvrant une fenêtre, interloqué: "et quand l'eau monte?". Réponse : "euh heureusement on est dans un bateau et un bateau... ça flotte!" 😂
- "mais c'est pas humide?". Réponse: "ah oui bien sûr, quand il y a un trou dans la coque, c'est embêtant..." 😂😂
- "et ça coute combien d'habiter une péniche?"
Cette question là mérite une réponse argumentée. C'est le but de cet article.

Le coût à l'achat. 
Si vous achetez une vieille péniche de transport réformée (base Freycinet), le prix d'achat du bateau n'est pas très important (de 40 000 à 60 000€ avec permis communautaire, selon l'état, la motorisation et l'ancienneté), ce à quoi il faudra ajouter les travaux d'aménagement. 
À cette étape, c'est comme aménager une maison qui n'aurait que ses 4 murs, pas de fenêtre et un toit. Donc ma réponse sera imprécise car tout dépend ce que vous voulez faire (cloisonnement, nombre de pièces, portes et ouverture de fenêtres dans la coque, isolation, chauffage, cuisine etc.., comme une maison). Mais comptez un minimum de 200 000€ (hors décoration et mobilier) sauf si vous faites tout vous même.
Si vous achetez une péniche déjà aménagée à son  emplacement, comptez entre 350 000 et 500 000 selon les travaux à faire ou non.

Mais à l'heure actuelle, si vous souhaitez vous installer à Lyon avec votre bateau, trouver un nouvel emplacement est IMPOSSIBLE. Tout simplement parce qu'il n'y en a pas, les bateaux actuels se trouvant très bien là où ils sont et VNF n'ouvrant pas (encore) de nouveaux emplacements.
Ceci étant dit, si vous trouvez une péniche à vendre ayant déjà un emplacement, pensez à demander au vendeur le "titre de navigation" (navigant ou établissement flottant non motorisé) qui prouve que le bateau a bien passé l'expertise décennale (à flots et à sec) et a reçu son certificat par les autorités compétentes ainsi que la mention de sa durée. Donc qu'il est aux normes. Indispensable pour obtenir une COT***** et pouvoir être assuré.

Le coût à l'utilisation (base bateau type Freycinet)

Donc voilà, vous avez votre bateau en bonne et due forme et vous êtes amarré à Lyon.
Quels sont les frais auxquels vous aurez à faire face ?
• chaque année:
- L'assurance: selon la valeur d'expertise assurée du bateau, comptez entre 2000 et 3 000€/an
- La COT (ou AOT avant 2019 pour certaines zones encore sous concession Métropole) : 4 500 à 5000€/an selon les zones, toujours pour un bateau de type Freycinet (38,5mX5,05), puisqu'une partie du calcul est proportionnel à la surface du bateau.
-  Taxe d'habitation (si vous ne naviguez pas) : 1000 à 1 700€ selon les zones
-  Vignette VNF de l'annexe si navigante: 250€/an et 410€ pour le bateau si il navigue
Total: environ 9 000€

• Tous les 5 ans:
- sortie de l'eau en cale sèche ou sur slipway, pour carénage, contrôle et entretien. Cette visite n'est pas obligatoire, mais très vivement conseillée. Notez qu'un chancre* met 5 ans à se créer... 
Si vous ne découvrez pas de travaux à effectuer (doublages, travaux de soudure, couronnements de rivets, remplacement d'anodes**), vous pouvez vous contenter d'un bon carénage et peinture. 
Cela comprend le passage au nettoyeur à haute pression 500 bars de toute la coque (et surtout des oeuvres vives***) suivi de 3 couches de brai**** ou d'époxy si votre bateau est déjà sous époxy. Le nombre de couches dépend de la fréquence des sorties.
Au total (location de la cale ou du slipway + carénage et peinture oeuvres vives), comptez environ 5 000€ à 6000€ et une semaine d'immobilisation.

• Tous les 10 ans:
La visite expertise décennale en vue du renouvellement du titre de navigation.
Donc 5 000€ à 6000€ pour la même chose que lors de la sortie quinquennale (toujours si aucun travaux de soudure, couronnement de rivets ou doublantes ).
Plus : le changement des anodes (une douzaine en général): environ 600€ (posées)
Plus : l'expertise
- D'abord hors d'eau (visite à sec) pendant que vous êtes en cale sèche ou sur le slipway : plan de sondage des épaisseurs de coques, vérification des aparaux (ancre, guindeau, gouvernail, hélice, évacuations d'eaux). 
Environ 2 000€ déplacement de l'expert inclus.
- Puis à flots (vérification de la conformité des équipements aux normes européennes en matière de sécurité sur 47 points de contrôle; vérification de la navigabilité du bateau). 
Environ 1 500€ déplacement de l'expert inclus.
Total visite décennale: 10 000€ environ

Toujours si vous n'avez aucun travaux à faire ce qui est fort improbable au bout de 10 ans. Pour information, une doublante de 4mX1X0,8, sa soudure et une couche d'anticorrosion coute environ 1 500€. Donc à rajouter éventuellement.


En synthèse en ajoutant tous ces couts et en les ramenant à l'année, partez sur une moyenne de 11 000€/an de coûts d'entretien (sans travaux particuliers), soit ramené au mois 917€.

Oui, habiter une péniche c'est pas donné, ne vous y trompez pas!


* chancre: nodules de corrosion qui se forment sur le métal. Sorte d’abcès apparaissant généralement en chapelet sous la ligne de flottaison et pouvant perforer la coque. Un carénage tous les 5 ans permet d'anticiper sur la formation des chancres
** anodes: les anodes dites sacrificielles servent à protéger la coque métallique du bateau contre la corrosion, qui se manifeste par une électrolyse lorsque deux matériaux sont plongés dans un liquide conducteur (l'eau). L’un des deux matériaux joue le rôle d’anode l’autre de cathode. La coque étant en métal (cathode) l'anode sera dans un matériau "doux": le zinc essentiellement. C'est elle qui sera la plus sensible à la corrosion et la concentrera sur elle.
*** oeuvres vives: Les œuvres vives d'un navire sont la partie immergée de la coque, par opposition aux « œuvres mortes », qui désignent tout ce qui est au dessus de l'eau
**** brai: Le brai de houille ou de pétrole est un résidu pâteux de la distillation du goudron, du pétrole ou de la résine. Il est solide à température ordinaire. Dilué peut être passé au rouleau, voire même au pistolet sur une coque. Mais c'est un produit très polluant! Il existe maintenant des brais écologiques dits brais-époxy plus onéreux (300€ le pot de 25L), mais très efficaces, aussi étanches à l'eau et présentant une élasticité plus importante qu'un simple primaire époxy. Attention, pour passer une époxy complète à la place du brai, il faudra mettre le métal à nu et donc le sabler. Notons qu'au slipway de Lyon, le sablage est interdit et le brai écologique imposé (pour des raisons de pollution du fleuve en respectant la loi sur l'eau).
***** COT: Convention d'Occupation Temporaire du domaine public. Cette Convention, passée avec le gestionnaire du fleuve (à Lyon VNF-Voies navigables de France) vous donne le droit d'être amarré à l'emplacement désigné et équipé et ouvre le paiement d'une taxe d'amarrage (tarification VNF nationale comprenant plusieurs critères de calcul)

mardi 16 octobre 2018

les péniches stationnaires rive gauche du Rhone passent sous concession VNF


La reprise de la concession des fleuves par VNF sur tout le territoire fluvial de Lyon vient d'être officialisée. Les bateaux de la Saône étaient déjà sous concession VNF,  ce sont à présent tous les bateaux stationnaires de Lyon qui les rejoignent.
Il s'agit plutôt d'une bonne nouvelle pour les péniches stationnaires amarrées sur cette zone. En effet les AOT annuelles seront de ce fait transformées en COT de 5 ans. De plus, en tant que gestionnaire des fleuves en France, VNF est expert en matière de fluvial, ce qui facilite les discussions (notamment en ce qui concerne l'entretien des fleuves).
Côté coût de la taxe de stationnement, il ne devrait pas y avoir de grand changement, sinon au niveau du coefficient de zone qui varie selon les aménagements. La tarification est nationale et renégociée chaque année en Novembre. 
Les coefficients de zones sont à l'appréciation des subdivisions.
Le Collectif les Péniches de Lyon, dont l'ARAHF est co-fondateur et qui regroupe plus de 100 péniches stationnaires sur Lyon, participera au Schéma Directeur des Bateaux Stationnaires (SDBT) qui définira les grands axes pour l'avenir (emplacements, répartition bateaux d'activités et bateaux logements, aménagements etc...).

À noter cependant qu'une convention de superposition d'affectation est attribuée à la Métropole de Lyon pour ce qui concerne les berges du Rhône et de la Saône. 

Lyon est baigné par deux fleuves, la vie fluviale est donc intense!

QU'EST CE QUE VNF ?
Voies Navigables de France a été transformé en établissement public de plein exercice en charge des fleuves, depuis le 1er janvier 2013 au niveau national. 
Sur le territoire de la Métropole de Lyon, il assure la navigation sur la Saône et le Rhône à l’amont du confluent ainsi que la gestion et le développement en lien avec les collectivités des espaces fluviaux et berges du domaine public fluvial confiés par l’État.
Cet établissement apporte un appui technique aux autorités administratives de l'état en matière de navigation intérieure  et propose toute réglementation qu'il estime nécessaire concernant l'exploitation du domaine public fluvial, les activités et professions qui s'y rattachent, ainsi que la police de la navigation intérieure.
VNF est organisé en Directions Territoriales (région Rhône-Saône pour notre région) et en Subdivisions (9 subdivisions sur la région Rhône-Saône, dont celle de Lyon).

Nous formons le souhait que cette nouvelle collaboration se fasse dans un respect mutuel, comme il sied aux gens du fleuve.





mardi 22 mai 2018

Jazz au fil de l'eau, des concerts gratuits pour tous!

C'était samedi 19 mai, le matin sur la Saône sur la péniche-logement Héry et l'après midi sur 3 péniches-Logement ARAHF du Rhône.
Une nombreuse assistance enchantée et des musiciens de jazz hors pair, de l'association "Jazz à cours et à jardins". Merci à eux !

En voici la video:



mardi 15 mai 2018

De Lyon à Port St Louis (320km) en kayak

Ce mercredi 9 Mai, à 17H10, Thierry, habitant de la péniche Balthazar, part en kayak pour une descente du Rhône de Lyon à Port St Louis, soit 320km !

Il faut dire que Thierry est un habitué du kayak, jusqu'à présent plutôt en mer où il part souvent 15 jours en quasi autonomie.

Nous l'avons interviewé à son départ :


ARAHF: Alors Thierry, tu pars donc pour le Sud, mais as-tu pensé que pour arriver à la mer, tu devras franchir 14 écluses?
THIERRY: Oui oui, j'ai prévu et repéré les écluses. De deux choses l'une, ou je passe accroché à une péniche, ou je contourne, sachant qu'il y a toujours une dérivation pour les petites embarcations comme les canoés ou les kayak. J'ai d'ailleurs emporté un petit chariot avec des roulettes pour les cas où la dérivation ne serait pas aquatique et qu'il faille que je transporte mon kayak sur un chemin. Ceci dit, s'il y a quelques "sauts", je ne déteste pas les faire avec mon kayak!
ARAHF: et au niveau nourriture, couchage...
THIERRY: pas de souci non plus, j'emporte un petit sac avec une mini tente, un duvet et des aliments iophylisés ainsi que de l'eau potable pour les 3 jours. J'ai l'habitude ! quand je pars en mer, le matériel est bien plus conséquent!
ARAHF: et pour te guider ?
THIERRY: je me sers de mon smartphone avec une appli GPS qui m'indique toutes les infos dont j'ai besoin. Mais là, sur le Rhône, je ne risque pas de me perdre!! Mon smartphone me servira plutôt à prendre des photos et repérer les écluses!
ARAHF: c'est quoi comme kayak?
THIERRY: c'est un kayak de mer, mais pour cette descente, j'ai pris celui en plastique plutôt que celui en résine. Plus solide en cas de "saut".
ARAHF: et pour le retour, tu remontes à Lyon aussi en kayak ?
THIERRY: ah non, la descente, ça va me suffire, lundi, je bosse !

Et bien bon voyage, Thierry et que la météo te soit clémente